A.U.B.B.R.I.
RESTITUTION DE L’ETUDE



A l’invitation de M. le Maire de BRIGNOGAN-PLAGES, une délégation de l’AUBBRI composée de MM. Pierre BUNODIERE (Président) et Jackie ANGST (Vice Président) s’est rendue à la Salle du Conseil Municipal le samedi 15 janvier 2011, 10 H 00.

La Municipalité de BRIGNOGAN était représentée par :
M. J.Y. BODENNEC (Maire),
MMES G. ROUSSEAU, M.H. PUJOL, M. J. MOSNERON-DUPIN (adjoints)
MM. CHARBONNET, ROUDIL, PREMEL, MAZE, (conseillers Municipaux)

OBJET DE LA RENCONTRE :
Présenter les résultats de l’étude conduite par l’AUBBRI sur le thème :
                            «OPTIMISATION DE LA GESTION DES MOUILLAGES LEGERS
                                                      DANS LE PORT DE PONTUSVAL »

 PRESENTATION AUBBRI

S’appuyant sur un support de présentation projeté, Pierre BUNODIERE propose de lire et de commenter l’intégralité de l’étude.
Pierre BUNODIERE indique que la méthodologie utilisée par l’AUBBRI s’articule autour du découpage de l’ensemble du projet selon la logique suivante :

 >  PROJET
           
  >  LOTS
                                >  COMPOSANTS DU LOT (4 par lot)
                                               *  EFFECTIFS CONCERNES
                                               *  PERIODE D’UTILISATION
                                               *  DUREE D’UTILISATION
                                               *  OBSERVATIONS

Pierre BUNODIERE précise encore que l’étude s’appuie sur les résultats d’une enquête menée par l’AUBBRI auprès de ses adhérents (187 questionnaires adressés).

Jackie ANGST fait alors remarquer que le taux de réponse enregistré (> 61 %) est soit révélateur d’un problème sérieux sur la problématique des mouillages, soit annonciateur d’une crainte d’un bouleversement des règles existantes susceptible de modifier significativement les habitudes.
Il appartient par conséquent aux protagonistes concernés de s’en préoccuper.

Avant de démarrer la présentation  Pierre BUNODIERE demande aux élus municipaux de choisir entre :  
        -  une présentation suivie de questions,  ou
        -  une présentation entrecoupée de questions-réponses.

Les élus choisissent la première solution.

L’ensemble de l’étude est ainsi lue, donnant lieu, lorsque cela paraît nécessaire, à des précisions et/ou explications, surtout d’ordre technique, de la part des intervenants.

A l’issue de la présentation M. J. MOSNERON-DUPIN remercie les représentants de l’AUBBRI de la présentation de leurs conclusions et invite les élus à poser les questions que leur inspire cette première lecture du document.


QUESTIONS POSEES

MME. ROUSSEAU s’interroge sur la circulation des véhicules à moteur sur l’estran. Jackie ANGST précise qu’il lui fournira les textes visés.

Réponse: Il s’agit du Code l’environnement - qui annule et remplace la loi Littoral - (article traitant de la circulation et du stationnement des véhicules terrestres à moteur sur les dunes et plages).
Ce texte a  été adressé à M. MOSNERON-DUPIN le 17 janvier
L’échange intervenu sur ce point conduit à évoquer l’utilisation par les plaisanciers de passage de bateaux dits «semi-rigide». L’AUBBRI alerte les élus municipaux sur l’obligation d’intégrer dans ses réflexions les différentes problématique engendrées  par ce type de bateau : risques liés à la circulation de véhicules tractant sur les plages (voitures, quads, etc ..), cales de mise à l’eau, encombrement des parking par des véhicules « ventouses » pendant les sorties en mer. Ce problème est mis en relief par la quasi totalité des ports de plaisance.

En écho aux conclusions portées par l’AUBBRI sur le système de délégation partielle de la gestion portuaire, MME ROUSSEAU pose la question de savoir quelles seraient les sous-fonctions susceptibles d’être prises en charge par l’AUBBRI.

Réponse apportée par l’AUBBRI : Il s’agit essentiellement de fonctions administratives et d’exécution. Exemples : gestion de la base de données « mouillages », participation à la commission d’attribution des mouillages, gestion de la file d’attente des demandes de mouillage, gestion annuelle des demandes de renouvellement de mouillages, participation aux réflexions et travaux de rationalisation du plan de mouillage, participation/aide active à la mise en place des infrastructures portuaires (ex : pose des bouées du chenal SNSM, etc.

D’aucune manière il ne s’agira pour l’AUBBRI d’assurer et de contrôler le recouvrement des redevances annuelles. Pas davantage d’assurer un quelconque pouvoir de police dans le cadre réglementaire de l’exploitation du port.

Cette coopération éventuelle de l’AUBBRI nécessite une concertation étroite entre élus et membres de l’AUBBRI, et la mise en commun/partage de moyens (ex: fichiers des détenteurs de mouillages, local, etc, …) .


DIFFUSION DU DOCUMENT AUBBRI

A l’issue de la rencontre une copie intégrale de l’étude a été remise au Maire.

Pour répondre à sa demande de fourniture d’une copie « électronique » ,une seconde copie « papier » est été remise à M. MOSNERON-DUPIN.

Une version électronique lui est également adressée le 17 janvier accompagnée des restrictions ci-après :

 « Ce document n'est ni codé, ni protégé.
Il reste la propriété de l'AUBBRI, et ne peut être utilisé que pour la seule information des élus municipaux de BRIGNOGAN-PLAGES et comme support de discussion au sein du conseil municipal de BRIGNOGAN. Il ne peut être diffusé en dehors de ce périmètre .
L'AUBBRI tient à ce que ces restrictions soient portées à la connaissance des personnes appelées à le lire et/ou l'utiliser ».

 En cas de besoin, Pierre BUNODIERE et moi-même sommes prêts à expliquer, commenter les différents constats, conclusions et préconisations contenus dans notre étude pour en faciliter la compréhension par les élus.

PERSPECTIVES D’EVOLUTION DU DOSSIER

Selon notre appréciation la réunion s’est déroulée dans un bon climat. L’avenir dira ce que les élus décideront.
Un séminaire des élus municipaux est organisé le 12 février. M. J-.Y. BODENNEC devrait évoquer les conclusions de l’AUBBRI.


PROCHAINE ETAPE

Les éventuelles suites à donner par l’AUBBRI  seront directement dépendantes des avis et conclusions apportés par la Mairie à l’issue de ses travaux du 12 févrrier.

                            

                            ________________________________________